Pourquoi Amarante Rebelle ?

Passionnée de recherche en permaculture, animatrice culture et jardin, habituée à des publics diversifiés (scolaire, association, société privée, EHPAD, événement socioculturel) j'ai décidé de créer mon entreprise. Il a fallu choisir le nom !

Amarante rebelle.


Pourquoi amarante rebelle ?


Amarante Rebelle aurait dû avoir un autre nom.


Au départ, je voulais l'appeler Adorable Sauvage ou Adorable & Sauvage.

De part mon admiration profonde pour les plantes, les insectes... le vivant !

À l'état plus ou moins sauvage. Je les admire...


Partons du postulat que les plantes savent où est leur place et qu'elles se battent toutes pour leur survie. Pour faire perdurer leur espèce, le génie de tout ce qu'elles mettent en œuvre est remarquable. Leur beauté parfois nous étonne. Leur capacité à faire appel à tous nos sens m'envoûte. Elles déploient leurs charmes, pas seulement pour nos beaux yeux, mais pour attirer tous les êtres vivants susceptibles de pouvoir jouer un rôle qui leur servira.

Certains diront que l'on n’entend pas les plantes. Et pourtant, le bruit du vent dans les feuillages peut-être aussi doux qu’une berceuse et parfois égaler la richesse d’une symphonie.


Quelles images vous viennent à l'esprit face au mot “sauvage”?

Les images qui me viennent à l'esprit sont oniriques : une forêt tropicale, luxuriante. Un tigre majestueux en sort. Les babines semi retroussées, la gueule ouverte, les moustaches en arrière. Il hume l'air et finit par s'allonger paisiblement. C'est ma définition du mot “sauvage” à cet instant.


"Adorable & Sauvage" est un nom qui correspond parfaitement bien à l’idée que j'ai des plantes et des écosystèmes qui les entourent. C'est ce que je veux reproduire chez mes clients. Des espaces où chacun a sa place, où chacun peut démontrer à quel point il est adorable et sauvage.


Sauf que…


En recherchant les mots "Adorable Sauvage" dans les moteurs de recherche Internet, les résultats ne me proposent pas seulement des images d’animaux vraiment trop mignons et de somptueux paysages!

Non. Il y a aussi des suggestions destinées uniquement aux adultes.





Joke(r)!

Tu es en train d’ouvrir un nouvel onglet?

Évite d’associer cette lecture à ce genre de contenu.

Ça m'arrangerait. ^^

Regarde plutôt cet adorable tigre !






© Richard Verbeek / Pexels




Je propose aussi des animations destinées aux enfants. Alors j'ai abandonné “Adorable Sauvage”. J’ai préféré éviter le risque qu’ils puissent tomber sur des contenus inadaptés en cherchant mon site.


Il fallait donc trouver un autre nom, un nom qui me parle, qui puisse vous parler et qui commence par “A” ! (On m’avait soufflé que ça me permettrait de me trouver en haut des listes ! ^^ ) J'ai demandé de l’aide autour de moi. Et Julian, excellent jardinier, super photographe, une belle personne, m’a proposé “Amarante Rebelle”. Et il avait raison.

Merci Julian !!!


J’aime les histoires, comme tout le monde, j’imagine. Mais l’histoire de l’amarante me touche beaucoup. Parce que je fais des parallèles avec mon histoire personnelle.


Laissez-moi vous conter.

L’ amarante. C’est une herbacée de la famille des Chenopodiaceae, mais il existe aussi un arbre appelé comme ça de la famille des Fabaceae. C’est la Chenopodiaceae qui m’intéresse. Son nom est important. Il signifie “qui ne flétrit pas”. C’est vrai tant qu’il ne gèle pas. Mais la quantité de graines qu’elle produit lui permet clairement de faire prospérer ses gènes. Cette plante est un phœnix ! C’est pourquoi, il faudra faire le nécessaire pour contenir les graines, si vous décidez de la cultiver. Ce qui sera une superbe idée !


Cette capacité à conquérir le terrain a fait d’elle, comme le pissenlit, une mauvaise herbe, aux yeux de ceux qui n’ont pas vu l'intérêt nutritionnel, gustatif et visuel qu'elle peut apporter.

C’est une plante pleine de richesses.

Acide aminé dont lysine, Protéines, Glucides, Lipides dont acide linoléique, Fibres, Calcium, Fer, Magnésium, Manganèse, Phosphore, Potassium, Zinc, Cuivre, Sélénium, (Vitamines B1, B2, B3, B5, B6, B9, E, C…) Cette liste est non exhaustive. L'amarante est très digeste !


C’est une plante sur laquelle on doit compter. Ces valeurs nutritives, ses capacités d’adaptation et sa résistance aux sécheresses, font d’elle une des plantes qui nous permettra de survivre puisque l’on n’a toujours pas ralenti le réchauffement climatique.



Du CP au lycée, j'ai été considérée comme une "mauvaise herbe" du fait de mes troubles DYS. Pourtant, j'étais sage et calme. Mon environnement scolaire ne fut pas favorable à mon épanouissement dans les études. Accusé d'être "une bonne à rien" par ma maîtresse de CP. L'impact de ces mots sur mon esprit d'enfant a été douloureux. Imaginer les séquelles sur les enfants traités de la sorte ! Cette maîtresse n'avait pas été capable de voir mon potentiel et m'a considérée comme une "mauvaise herbe". Il a donc fallu que je résiste. Jusqu'au lycée.

Alors, oui, mes capacités n’étaient pas aptes à se développer face à ses méthodes pédagogiques. Mais c’était elle la tutrice, qui aurait dû remettre en question ses méthodes et ses jugements. Comme on devrait le faire avec les plantes qui poussent dans nos jardins. J’espère qu’après ça, elle a su faire évoluer son regard sur ses élèves. Je l’espère pour elle et tous les élèves qui sont passés dans sa classe.

Heureusement, mes parents ont cru en moi. (C’est pour cela que je suis toujours traumatisé par les dictées et les poésies, révisées avec ma mère. Je les ai toutes oubliées. ^^) C’est seulement arrivé au lycée que les professeurs ont commencé à voir de quoi j’étais capable. Je remercie toutes ces personnes qui ont su s'adapter à “la mauvaise herbe” que je suis. ^^


L’amarante a beaucoup été consommée par les Aztèques, que ce soient les graines comme les feuilles. C’était une plante sacrée, associée à des rituels religieux. Les colons espagnols ont donc interdit sa culture, pour faciliter les missions d'évangélisation. En plus des croyances religieuses traditionnelles, la culture culinaire des Aztèques et des Incas a presque disparu. Les graines d’amarantes restent un encas proposé en offrande aux morts. Entre autres sous forme de biscuits nommés alegría (joie en espagnol, comme Laetitia, mon prénom, en latin. ^^) pour la fête des morts “El Día de los Muertos”.

Si vous souhaitez en savoir plus sur cette colonisation, je vous invite sur cette page. Et pour en savoir plus sur la fête des morts, sur cette page et celle-ci.

Cette recette est parfaite pour les goûters végétaliens, sans gluten et sans arachide. À garder sous le coude pour les anniversaires que vos bambins fêteront en classe.


L'amarante et moi avons en commun plusieurs points.

Nous sommes considérées comme des "mauvaises herbes", nous avons été souvent sous-estimées et dévaluées.

Nous savons pourtant résister et à force de nous adapter au terrain, à nos environnements parfois hostiles, nous sommes résilientes et avons su préserver nos richesses et nos particularités.

Finalement, il apparaît judicieux de ne pas se laisser écraser par la volonté des autres, qui projette sur vous leur envie et leur frustration.

Chercher des avis différents qui vous permettent de prendre des décisions éclairées.

Soyez rebelle !


Interlude entomologique :

les scientifiques ont longtemps considéré

que le vol du bourdon était impossible.

À l'époque, aucune loi aérodynamique connue

ne pouvait s'appliquer à sa morphologie.

On disait donc qu’il volait

parce qu’il ne savait pas qu’il ne pouvait pas voler.

Aujourd’hui, il existe de nouvelles lois aérodynamiques

qui expliquent le vol du bourdon.


En conclusion,

quand vous voulez réaliser quelque chose,

ignorez ceux qui vous disent que vous n’en serez pas capable.

Ce sont simplement eux qui n’ont pas toutes les connaissances

pour évaluer vos capacités.

Pour creuser, vous trouverez ici un article.



L’amarante est rebelle !

De nombreux articles la qualifient ainsi. Comme ici, , encore ici ou encore dans cet essai scientifique.


Les plantes OGM sont censées résister au Roundup et ne pas transmettre leur gêne aux autres plantes. C’était sans compter sur l’Amarante de Palmer et d'autres “mauvaises herbes” qui ont muté avec les gènes des OGM et résistent désormais au Roundup de Bayer-Monsanto. L’amarante ne fait pas rire ce géant de l’agrochimie ! Cette plante est d’une résilience incroyable. Ce qui aurait dû la détruire l’a rendue encore plus forte. Elle envahit les champs de culture et déjà 5 000 hectares lui ont été abandonnés par les producteurs de maïs, coton et soja OGM des Etats Unis.

Un petit article ici si ça vous dit.



Interlude musicale:

https://www.youtube.com/watch?v=kUNxxXBAAQU

https://www.youtube.com/watch?v=w95066jb1yc



Ce qui me rapproche encore plus de l’histoire de l’amarante, c'est d'une part la façon dont elle s'est adaptée au Roundup et d'autre part son côté rebelle.


Je n’ai pas été résistante au Roundup, mais comme l’amarante, je m’en suis sortie vivante, résiliente et aujourd’hui plus forte malgré tout.

Jusqu’à mes 6 ans, j’ai grandi le long de la ligne SNCF Paris-Chartres. À quelques centaines de mètres le long de cette même ligne, une autre jeune fille a subi quelques années après moi, les ravages provoqués par le Roundup, sur notre santé. La SNCF déversait environ 30 tonnes par an de Roundup sur ses voies ferrées. Et j’ai aujourd’hui la quasi-certitude, grâce à plusieurs études, que c’est très probablement le Roundup déversé sur les voies Paris-Chartres qui a failli causer ma mort.

L’été de mes 9 ans, je suis allée en vacances à l’île de Ré, comme presque chaque été. Je pense que l’on peut dire que c’était un rituel familial de plusieurs décennies. J’ai commencé à avoir vraiment mal au ventre. L'hôpital de La Rochelle m’opère de l'appendice. Mais cet organe n’était pas malade. Donc ils ont concédé à me faire passer un scanner.

Résultat ?

Lymphome hodgkinien stade 4. Des nodules énormes dispatchés sur plusieurs de mes organes. Je vous ai dit plus haut. J'étais une enfant calme et sage. Trop ! Je me suis faite beaucoup trop discrète, pendant beaucoup trop longtemps. Ça aurait pu me coûter la vie.

J’ai survécu grâce à l’Institut Curie, à l’amour de ma famille, à la trêve qui s’était instaurée entre mon frère et moi (j’ai eu la paix une année entière ! ^^) et à la force de vie de l’enfance.


Aux yeux de mon père, j'ai longtemps été une rebelle. Je me rappelle quand il me disait en souriant : “Mais toi, tu es une rebelle”. Pour d'autres, j’étais une révoltée utopique. Je réagissais souvent aux débats environnementaux et politiques. Et un jour, je me suis insurgé et j'ai dit : “Non, je ne suis pas une rebelle. Je suis juste quelqu’un qui veut que les choses soient justes.”

Je suis seulement hostile à des idées et actions politiques sans valeur d'éthique humaine.


Aujourd'hui, il me dit : “Toi, Présidente de la République !” L'idée d'être président de la République me plaisait bien enfant. Aujourd'hui, c'est mon fils qui a cet objectif en tête, en plus de devenir réparateur de fusées, pilote d'avions, voyageur de l'espace, sauveur du monde, papa de nombreuses enfants et agent secret professionnel. Et comme il a 7 ans, il a le temps avec lui, pour réaliser tout ça et s'il le souhaite, faire évoluer ses objectifs. Mais, pour que Brice devienne président de la République, vous pouvez préparer vos bulletins de vote pour 2037 ou 2042 ! ^^


Tout ça pour vous raconter que finalement "Amarante Rebelle" a encore plus de sens qu'"Adorable et Sauvages" par rapport à ce que j'ai vécu, ce que je suis, ce que je porte pour mon entreprise et au quotidien.


Ça me fait penser à ma mère. Ses parents l'ont appelée Leslie. Mais l'état-civil a décrété de l'appeler Josette. Donc, jusqu'en décembre 2017, tous ses papiers étaient au nom de Josette. C'est seulement au bout de 56 ans qu'elle a pu faire valoir son identité de manière officielle.

Conclusion, ne lâchez pas !


Surement qu’Amarante Rebelle vous parle aussi. Et peut-être de manière différente. Alors si ça vous dit, racontez-nous ce que ces deux mots font résonner en vous.



59 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout